vendredi 5 décembre 2014

Carnets de route et médailles

Nous vous informons que nous venons de vous envoyer aujourd'hui, vendredi 5 décembre, vos carnets de route validés, ainsi que les médailles aux randonneurs en ayant fait la demande.
Nous vous en souhaitons bonne réception, et si dans les prochains jours vous n'avez rien dans votre boite aux lettres, n'hésitez pas à nous en informer !

La Médaille BRM1200km personnalisée, avec votre nom et l'inscription "Ronde Aliénor d'Aquitaine" que vous recevrez très prochainement.

vendredi 28 novembre 2014

Ils racontent la R.A.A. en vidéo et en diaporama...

> Pédaler pour scolariser... ou mêler aventures cyclistes, et humanitaire ! C'était l'objectif de Fabien avec son Projet R2A. Il avait fait de même sur le LEL 2013.
Voici son reportage sur sa R2A qu'il a réalisé avec son père :


Retrouver le Projet R2A de Fabien sur son blog >  Projet R2A

> Magnifique Diaporama de Silvia, notre charmante Randonneuse Italienne de Turin, le tout sur une très belle musique !

Merci Silvia !

Des impressions à chaud, juste à l'arrivée de la RAA...




@ suivre...

lundi 24 novembre 2014

Les Phénomènes !

Quel que soit votre performance, tous les randonneurs de cette première Ronde Aliénor d'Aquitaine ont été extrêmement méritants ! Vous n'oublierez pas cette aventure, ni les rencontres que vous avez pu faire. Nous ne pouvons malheureusement pas évoquer chacun d'entre vous, ni raconter toutes les anecdotes de cette RAA... mais nous souhaitions mettre en avant quelques randonneurs (hors normes), qui étaient parmi nous en juillet dernier.

LE plus rapide !
.
Même s'il n'y a pas de classement, un randonneur a mis moins de temps que les autres. Il se prénomme Urbain, prénom de plusieurs Papes. La RAA aura donc aussi son Pape ! 
Vu les temps qu'il avait réalisé sur ses PBP, nous savions qu'il en était capable... mais sa performance n'en est pas moins Extraordinaire !
Pourtant, son aventure avait mal débuté ; pas moins de 3 crevaisons dans les 50 premiers kilomètres, avant même d'avoir atteint le 1er contrôle ! Il refusa même l'aide de l'organisation, ainsi que d'une chambre à air d'avance, et répara avec ses rustines. Durant la première nuit il remonta un à un les petits groupes de randonneurs, et continuera ainsi sur la première journée, en faisant de très courte pause au contrôle. Il arrivera le premier, seul, au contrôle de Soumoulou dans son fief. Il y restera juste un peu plus de 2 heures, mais il repartira avec Aleksandr le Russe, avec qui il fera un bon bout de chemin. Malheureusement pas assez de temps à Urbain pour apprendre le Russe, difficulté à communiqué avec son compagnon de route, il finira donc seul l'aventure quasiment d'un seul trait.
BRAVO Urbain, qui plus est, est un garçon d'une extrême gentillesse !
 A gauche, Urbain lors de sa seconde crevaison à Arveyres, avant Libourne. Il râlait un peu certes, mais s'en prenant qu'à lui même.
 A droite, lors de son arrivée au Haillan, le 9 juillet à midi pile !


Ces premier mot à l'arrivée : "c'est pas possible, c'est pas possible, j'aurais du faire russe 1ère langue à l'école !!".
Sans doute l'un des grands regrets d'Urbain, n'avoir pu communiquer avec son "nouveau copain" Aleksandr.

Réaction véridique, mais tout de même incroyable pour ce randonneur hors norme !




LA plus rapide !
.
Une fine silhouette, légère, discrète... Maria-Jesus est un petit gabarit comme on dit. Pourtant elle n'a pas eu peur de s'attaquer à la RAA. Mais n'ayez craintes, c'est une grande habituée des longues distances. Cette espagnole a réalisé ce parcours avec son compagnon, sur la route et dans la vie, avec une aisance incroyable.
Ils ont pourtant un peu galéré aussi, en se perdant du côté de Lacanau... croyant que Lacanau-Océan et Lacanau était un même lieu.
 Maria-Jésus et son compagnon Ramon... 9 Paris-Brest-Paris à eux deux !

LES Doyens !

Le doyen de la 1ère Ronde Aliénor d'Aquitaine est notre ami Robert (du club des Randonneurs Autonomes Aquitains). Aujourd'hui, nous pouvons l'avouer, Robert à 77 ans ! et de plus il porte une prothèse à l'avant bras, qui n'est pas forcément pratique pour ce BRM. Malheureusement, il eu plusieurs soucis sur le parcours, et une chute, qui l'obligeront à abandonner à mi-parcours. Nous pouvons tout de même lui dire "chapeau-bas Monsieur Robert !"
Robert (à droite), ici juste avant le départ avec son ami Patrick, Randonneur Canadien qui abandonnera également.

 



Le doyen "Finisher" est l'incroyable... que dis-je, le phénoménal Bernard, du club du CMO Floirac. Ce qui l'ont côtoyé sur cette RAA, ne pourront l'oublier. Bernard, qui fêtera ses 74 printemps le dernier jour de cette année 2014,  à pourtant failli ne pas prendre le départ de ce BRM1200. En effet, il prenait le départ avec une épaule "en vrac", et un énorme bandage autour de l'épaule et de la poitrine, et son médecin lui avait recommandé de ne pas faire trop de vélo ! Mais rien n'arrête Bernard ! quand on roule à ses côtés on est surpris par les énormes braquets qu'il tire, toujours devant dans les bosses ! A Labastide-d'Armagnac, lors d'une pause de ses compagnons de route du moment, il chuta sur les pavés de la cité. Il s'écorcha le genoux, on l'aida à remonter sur sa monture, et il reparti avec un grand sourire comme toujours ! Sacré bonhomme "notre" Bernard ! Il arrivera au Haillan à peine fatigué... son temps ? 77 heures ! Respect Monsieur Bernard !
 Bernard, Randonneur avec un grand R !

Prologue de 2 Randonneurs !







@ suivre

samedi 15 novembre 2014

Sur les Contrôles...

Nous ne remercierons jamais assez tous les bénévoles qui vous ont accueilli sur les différents contrôles. Pour la plupart des clubs et restaurateurs qui ont organisé ses contrôles, nous ne les connaissions pas et nous partions un peu dans l'inconnu pour cette première Ronde Aliénor d'Aquitaine. Ils ont tous répondu à nos attentes suivant nos critères de randonneurs, et même plus, et ont su vous chouchouter lors de vos passages à ces contrôles.

L'occasion pour nous de revenir sur ces contrôles :



C1 : Le Premier !

Il est arrivé très vite, mais nous souhaitions cette halte dans la belle ville de St Emilion. C'était la tombée de la nuit, un gymnase, l'attente pour pointer, des airs de PBP... tous cela pour vous rappeler que vous étiez bien sur un Brevet longue distance.
L'entrée du Gymnase de St Emilion, avec le 1er contrôle tenu par le club de St Christophe des Bardes.


C2 : Une bonne soupe dans la nuit !

C'était le plus long tronçon du parcours entre 2 contrôles, soit 120 Km qui plus est, à réaliser de nuit. Fraicheur et humidité de la nuit, pour arriver à l'auberge "La Marmite"... et la marmite était pleine d'une bonne soupe bien chaude ! Le lieu est un peu exigu mais tellement chaleureux.
Dans un coin de la Marmite, le club de la Roue Libre Spardocienne assurait le contrôle.


C3 : Deux supers Nanas !


Pour les premiers c'était encore la nuit, et pour d'autres c'était au petit matin pour arriver au restaurant des Tilleuls. Deux supers nanas, ont fait nuit blanche pour vous servir leur soupe blanche ! Un bel accueil, des longues tartines de pain, de la confiture, un feu de cheminée... bref on était comme à la maison !
 Les 2 supers nanas derrière leur comptoir, se sont mis en quatre pour vous recevoir.


C4 : Le charme d'une Bastide

Huit fois centenaire, la bastide de Monpazier, au centre du Périgord fut créer juste après la mort d'Aliènor d'Aquitaine. Et c'est dans ce lieu historique, sous la halle, que le club du Cyclo Détente Lamonzien avec notre ami Christian Lagarde vous ont reçu comme des rois.

La Halle de Monpazier
 C'est bien le contrôle C4 !
 On ne fait plus la queue pour pointer 
Succulents sandwichs au pâté du Pays, rien de tel pour rechargé les batteries


C5 : Servi sur un plateau !

Premier contrôle des Landes ou le couple du bar-restaurant "Le Fairplay" vous servait des plateaux repas. C'était simple, mais il y avait de quoi se restaurer, et certains en ont même profité pour regarder des matchs de la coupe du monde de foot à la télé !
Sur le comptoir... prêt de la serveuse, c'était encore plus conviviale... n'est-ce pas JF ??


C6 : le TOP ! et une garbure inoubliable !

Quel accueil par le CVO Soumoulou ! Là, nous entrions dans une autre dimension en terme de contrôle. Certes c'était une étape importante, que beaucoup attendaient pour dormir et récupérer. De nombreux bénévoles, une grande salle pour les vélos et les sacs, un gymnase pour dormir, des douches (parfois fraiche pour nous réveiller !)... et un repas complet avec une excellente Garbure... et de prodigieux massages de la part de Dany (mais pas pour tout le monde) ! Bravo M'ssieurs'Dames du CVO !!!
 Dans une ambiance très familiale, l'équipe du CVO à pied d’œuvre pour accueillir les randonneurs de la RAA.
Le dortoir de Soumoulou... et quel randonneur s'est aperçu qu'il a dormi avec Teddy Riner ?

Retrouvez toutes les photos du CVO Soumoulou ici > Photos C6 Souloulou


C7 : l'Aubisque ! le sommet de la RAA !

Pas de contrôle assurer au sommet du Col d'Aubisque : il fallait soit prendre une photo, ou soit faire tamponner sa carte de route au bar-restaurant de l'Aubisque (ou certains ont pu bien se restaurer !), ou à Gourette, le 1er village dans la descente. 





C8 : on ne pouvait pas le louper !

Bel accueil également à ce contrôle assuré par le Club Cycloutourisme Salisien, qui a su être réactif, suite au changement de parcours, dû aux intempéries survenus pendant la randonnée. De plus ils avaient fléché les 20km du parcours précédent l'arrivée à Sauveterre-de-Béarn, ou nous attendait une collation bien sympathique... on ne pouvait pas le louper !
 Avant d'attaquer le Pays Basque, il fallait recharger les batteries !

 
C9 : avant la remontée...


Hendaye, le point le plus à l'ouest du parcours, juste avant d'aborder la superbe corniche de la Côte Basque, mais surtout la longue remontée jusqu'à la pointe du Médoc. Un contrôle et une petite halte sympathique, assuré par l'Amicale Laïque d'Hendaye.
Une petite équipe dynamique pour nous encourager à continuer... car c'est sur ce contrôle ou l'on a noté le plus d'abandon.

 
Contrôle Secret : trop bon avec l'Aviron !


Un des contrôles secret du parcours, qui fut pour beaucoup une halte obligée. Nous étions plusieurs à penser pouvoir rallier Mimizan pour dormir, et nous fumes nombreux à profiter du grand gymnase de Lauga et de ses lits de camp. Un accueil très chaleureux de la part des bénévoles de l'Aviron Bayonnais et du club de St Pierre d'Irube habitués à recevoir des randonneurs au long cours.
Un enthousiasme communicatif de la part des bénévoles, ici avec des randonneurs Slovènes, Suédois et Alsaciens.

 Ci-dessus, le Président du Club de St Pierre d'Irube qui a veillé toute la nuit et toujours avec un grand sourire ! A droite le Président de l'Aviron Bayonnais souhaitant bonne route à 2 Randonneurs Autonomes Aquitains.


 C10 : la belle halte Landaise !


On pouvait y dormir, se doucher, se changer, réparer sa machine, et se régaler d'une super bonne soupe ! Voilà ce que nous avaient prévu les membres de l'AS Mimizan dans leur gymnase-dojo pour ce dixième contrôle.
 La bonne soupe chaude à volonté a eu beaucoup de succès !
 

 C11 : Au Pyla tu pointas ou tu photographias !

Comme à l'Aubisque, ici le contrôle n'était pas assuré, et vous avez été nombreux à photographier ce panneau, mais beaucoup pointeront leurs cartes de route dans différents commerces du Pyla.
Vous en avez également profité pour admirer la belle dune du Pilat !



Contrôle Secret : votre préféré !

Une ambiance particulière sur ce dernier contrôle secret : vous aviez passé le cap des 1000 bornes, vous relâchiez la pression, vous commenciez à en voir le bout, le tout baigné par l'air iodé du bassin d'Arcachon, que l'esprit de cette halte était limite euphorique ! De plus les bénévoles de l'US Andernosienne avaient concocté de bons sandwichs pâté, arrosés d'un bon vin rouge de Bordeaux... qu'on en repartait forcément avec le sourire !
 Sacré ambiance à Andernos !


C12 : Casino Royal à Lacanau-Océan !

Dernier contrôle non assuré par l'organisation, vous avez été nombreux à oser valider votre carte de route dans le Casino de Lacanau. Fermé en pleine nuit, la photo devant l'enseigne est valable, comme ici avec ce randonneur Italien.





C13 : ils méritent la médaille !

C'est certainement le contrôle ou les bénévoles ont été le plus méritant ; 48h d'ouverture pour ce dernier point de ravitaillement avant d'atteindre la ligne d'arrivée. Ils ne connaissaient pas le monde de la longue distance, mais les bénévoles du CVC Médocain de Lesparre peuvent être fier de la prestation qu'ils ont offert aux Randonneurs de la R.A.A. D'une gentillesse extrême, les membres du CVC se sont mis en 4 pour proposer un repas chaud et pour se mettre à la disposition des cyclistes.
Il y avait également un petit coin pour dormir, et des douches à disposition.


 Pointage de nos Randonneurs Suédois
 Le gout de l'esthétisme, avec chapiteau et plateau repas aux couleurs du club médocains, en rouge et jaune
Au petit matin, 2 journées, 2 nuits... BRAVO aux bénévoles du CVC Médocain pour ce 48h non-stop.


C14 : le charme intime d'une cour de château !

C'est le dernier avant le Haillan ! Assuré par le club Cyclotourisme Civracais au Château du bois de Roc, ou l'on rentré dans une petite cour ou nous attendait une collation, servi sur une petite terrasse illuminée. De nuit, on avait l'impression d'arrivée dans un petit coin de Paradis !
 Là aussi, les délais d'ouverture étaient longs... et pour les bénévoles du club de Civrac, il fallait s'armer de patience !


C15 : Finish !

Si vous avez pointé votre carte de route à ce dernier contrôle, vous êtes un Finisher de la R.A.A. Les Randonneurs Autonomes Aquitains associés au club cycliste de l'AC Chemin Long Mérignac étaient là pour valider votre carte de route.

 Des arrivées à tout heure... mais c'est la fin !!


Pour remercier tout les clubs partenaires et leurs bénévoles, les Randonneurs Autonomes Aquitains les inviteront le 6 décembre prochain pour une cérémonie de récompenses.